Traducteur

> Chat de race : Des règles à respecter // Quelle différence entre un chat de race, un chat typé et un chat de gouttière ? // Chat Europeen où Chat de Gouttière ?

En France, le terme de chat de race fait l'objet d'une législation stricte. Ainsi, depuis son agrément par le Ministère de l’Agriculture (JO du 16/11/1996), la gestion de l’espèce féline a été confiée au LOOF, fédération pour la gestion du Livre Officiel des Origines Félines.


Quel est le rôle du LOOF ?


La fédération remplit 8 missions essentielles :


  • Tenue du Livre des Origines Félines Françaises (établissement des pedigrees pour les chats de race)
  • Tenue du Livre des Affixes (répertoire des noms d’élevage)
  • Contrôle des expositions félines françaises dans lesquelles ont lieu des concours de conformité au standard (titres félins)
  • Tenue des standards de race
  • Formation et agrément des juges et élèves juges
  • Formation continue des éleveurs
  • Promotion du chat de race et information du grand public
  • Contribution à la santé et au bien-être des chats en général et des chats de race en particulier.


Au total, 32 organisations félines sont affiliées au LOOF. Chaque année en France, elles organisent plus de 100 expositions félines dans lesquelles sont attribués les titres mentionnés sur les pedigrees.
Plus de 50 clubs de race sont également affiliés au LOOF. Leurs missions ? Promouvoir les races félines et travailler à leur sélection, leur bien-être et leur santé.


Qu'est ce que le pedigree d'un chat ?


Le pedigree atteste officiellement que votre chat est bien de race. Il s'agit d'une sorte de "carte d’identité" qui mentionne sa race, sa couleur, son sexe et surtout son arbre généalogique jusqu’à la 4ème génération. Tous les pedigrees sont contrôlés par des spécialistes pour vérifier leur véracité sur la base des couleurs des chatons par rapport à celles de leurs parents.


Qu’est-ce qu’un standard de race pour un chat ?


C’est un texte officiel qui décrit tous les critères d’une race. Taille, mensurations, poids… Pour être digne de son nom, un chat de race doit répondre à certains critères précis mentionnés par ce standard. Une référence incontournable pour ne pas se tromper !


L’affixe du chat, une vraie histoire de famille


L’affixe définit le nom de la chatterie de l’éleveur dans laquelle est né le chat. Cette appellation est accolée au nom du chat, formant ainsi son nom de famille. L’affixe apparaît obligatoirement sur les pedigrees des chats de race. Un moyen sûr de suivre leur histoire à la trace !

Voici les principales races de chats élevés en France* :


  • Persan (22,18 %)
  • Sacré de Birmanie (16,22 %)
  • Maine Coon (14,19 %)
  • Chartreux (11,08 %)
  • Norvégien (6,16 %)
  • British Shorthair (5,78 %)
  • Exotic Shorthair (3,30 %)
  • Bengal (3,03 %)
  • Siamois + Oriental (3,24 %)
  • Ragdoll (2,65 %)






* Chiffres naissances LOOF de 2001 à 2011



Quelle différence entre un chat de race, un chat typé et un chat de gouttière ?



1. Le chat de race : 


Pour porter le nom de chat de race, un chat né en France doit posséder un pedigree émis par le LOOF (Livre Officiel des Origines Félines), seul livre d'origines félines reconnu par le ministère de l'Agriculture. Avec les progrès de l'identification par ADN, il est même question prochainement de proposer aux éleveurs qui le désirent, de renforcer la traçabilité des renseignements portés sur les pedigrees de leurs chats grâce à des tests ADN de parenté.

Qu’est-ce qu’un pedigree ?

Pour sélectionner ses reproducteurs, l'éleveur se base sur des critères morphologiques et comportementaux, mais utilise aussi un document très important : le pedigree. Véritable « papiers » du chat, ce document officiel retrace toute la généalogie du chaton sur quatre générations. Y sont inscrits les noms de ses ancêtres, leur race, leur couleur et, le cas échéant, des titres de champions.


Le pedigree est un document qui a deux rôles : 

  • il présente la généalogie du chat sur plusieurs générations. Ses parents sont identifiés de façon officielle.
  • il le reconnaît comme appartenant à une race et lui donne son statut de chat de race.

Pour obtenir un pedigree LOOF, un chaton doit être issu de parents qui ont eux-mêmes : 

  • un pedigree LOOF
  • ou un pedigree délivré en France avant la création du LOOF
  • ou un pedigree délivré à l'étranger s'ils sont nés hors de France (Dans ces deux derniers cas, le pedigree doit avoir été émis par un livre d'origines reconnu par le LOOF)
  • il doit s'agir d'une union autorisée par le LOOF (donc en général pas de mélange de deux races, sauf pour amélioration de certaines "faiblesses" d'une race)



Mais le fait que les parents aient un pedigree ne suffit pas à faire du chaton un « chat de race ». Si son éleveur n'a pas fait les déclarations nécessaires pour qu'il ait lui-même un pedigree. Un chaton, même remplissant tous ces critères ne sera donc officiellement un chat de race que si son éleveur fait la demande d’inscription au LOOF.


En se basant sur le pedigree des reproducteurs, l’éleveur peut :

  • identifier les lignées et leurs origines
  • avoir des informations sur le génotype du chat, et donc entre autres de déterminer les couleurs possibles de sa descendance
  • estimer le degré de consanguinité proche du chat
  • bientôt, lorsque les pedigrees comportant les résultats ADN seront disponibles, les éleveurs disposeront d'informations supplémentaires permettant une plus grande fiabilité et traçabilité des maladies génétiques


Ce document de travail indispensable pour un éleveur est obligatoirement demandé au LOOF par le propriétaire de la chatte qui met bas. 


L'obtention d'un pedigree auprès du LOOF se fait en deux temps : 


  • La déclaration de saillie et de naissance (DSN) : Ce document, signé à la fois par le propriétaire de la femelle et par celui du mâle, doit être établi dans les 2 mois suivant la naissance des chatons.
  • La demande de pedigree : Elle est établie dans les 6 mois suivant la naissance des chatons, après que ceux-ci aient été identifiés par un transpondeur ou un tatouage. Une tolérance est acceptée jusqu'à 8 mois. Passé cette date, la demande pourra être acceptée dans des cas particuliers mais avec des tarifs majorés.

L'acheteur ne peut, en aucun cas, faire lui-même une demande de pedigree, d'où l'importance de la mention "cédé avec un pedigree LOOF" sur l'acte de vente.
Si le pedigree n'est pas disponible au moment de la vente, l'éleveur peut prouver à l'acheteur que la demande a bien été effectuée auprès du LOOF en lui remettant une copie de l'accusé de réception de cette demande, où figure un numéro de dossier à 5 chiffres et la description des chatons pour lesquels un pedigree a été demandé (nom, race, couleur, numéro d'identification). 


Tarifs : 


Si le pedigree est demandé alors que le chaton a moins de 6 mois (tolérance jusqu'à 8 mois), 25 € par chaton. 
  • De 8 à 16 mois, 50 € par chaton 
  • De 16 à 24 mois, 75 € par chaton 
  • De 24 à 36 mois, 150 € par chaton 
  • Au delà de 36 mois, 250 € par chaton



2. Le chat typé :

Sans ce document, un chat, même très proche du standard, c'est à dire lui ressemblant par son caractère ou son physique, ne peut être appelé que « chat d'apparence » en raison de sa ressemblance avec telle ou telle race. Le chat typé est donc un chat qui ressemble à un individu d’une race particulière mais n’a pas de pedigree. Il s’agit donc d’un chat de gouttière, de même que ses parents dans la plupart des cas. Il peut avoir pour père ou mère appartenant officiellement à une race mais il ne présente pas tous les critères cités plus haut pour détenir un pedigree. 
Il faut donc se méfier des gens vendant un chat typé au même tarif qu'un chat de race puisque le prix n’est absolument pas justifié et ces chats ne doivent pas coûter plus cher qu’un autre chat de gouttière puisqu'il en est un ! 


3. Le chat de gouttière : 

Il s’agit de tous les chats sans pedigree ! Ils sont donc les plus nombreux en France et ailleurs. Ils sont également appelés « chats domestiques » ou « chats de maison ».








Chat Européen ou Chat de Gouttière ?



Au risque de vous étonner, voire de vous décevoir …

l’Européen, ce n’est pas un Gouttière …


Ce que tout à chacun appelle Chat de Gouttière, n’est autre que le chat commun domestique, c’est-à-dire, un chat de compagnie sans origine précise, sans pedigree sans ascendance connue, qui peux ressembler à tout ce que la Nature est capable de produire.

Le Chat Européen, lui, a un standard de race auquel il doit ressembler le plus possible. Son ascendance est connu et suivit et son apparence à une race reconnue et nomenclaturé par un pedigree (LOOF)



Un European Shorthair :







Mais qui est l’European Shorthair ?




C’est un chat à poil court, avec énormément de couleurs possibles. Cet animal a une allure élégante, avec des lignes souples. Il est robuste, fort, bien musclé, doté d’une poitrine large, mais pas ramassé. L’European Shorthair est beau par sa « normalité » et non à cause de quelconque originalité comme chez la plupart des autres races.


Selon le Fife : « L’European Shorthair idéal n’est supposé n’avoir jamais été croisé avec d’autre race ». Bien que cette race qui fait partie des plus anciennes du monde est reconnu officiellement depuis plusieurs années par différentes instances félines, L’European Shorthair a un énorme problème d’identité en France. En effet, dans l’hexagone le terme « Européen » signifie encore, aux yeux d’un public pas très averti, « un chat sans race ou chat de gouttière ». Fait aggravant, beaucoup de vétérinaires inscrivent sur les carnets de vaccination et les cartes de tatouage ou puce électronique « chat européen » pour désigner n’importe quel chat commun. Les associations animalières, les média, ont abusivement qualifié d’Européen tous les chats n’appartenant à aucune race précise. Ceci a créé dans l’esprit du public un amalgame, bien difficile à corriger malgré le travail de communication réalisé par le peu d’éleveur en France d’Européen et quelques clubs au cours de manifestations félines.


Extrait du standard : Le poil est court, lustré et dense, sans sous-poil excessif (pas de poil laineux). Les robes acceptées sont celles présentes usuellement chez les chats communs d'Europe. Toutes les couleurs sont acceptées hormis le chocolat, le cannelle (cinnamon), le lilas et le faon (fawn). Les sujets colourpoint, mink et sépia sont interdits, ce qui laisse toutefois une vaste gamme de patrons : tabby dans toutes ses variations (mackerel - tigré, spotted - tacheté et marble - marbré), solide (uni), bicoloresmoke et silver. Pour le LOOF, seules les robes bicolores acceptent les médaillons blancs


Un chat de Gouttière :







Les amateurs d’Européens en France restent bien peu nombreux. L’Européen a bien du mal à émerger en tant que race sélectionnée et travaillée.

Le 1er Janvier 2007, l’Européen a été renommé European Shorthair pour aider les propriétaires à mieux faire la différence entre un chat de race et un chat de gouttière, mais cette initiative reste vaine.
Il est vrai qu’à première vue, l’European Shorthair peut parfois ressembler à certains chats que l’on peut voir dans la rue, qualifié de « gouttière » par beaucoup.

L’European Shorthair est une race de chat à part entière reconnue par le LOOF (donc doté d’un pédigrée) qui répond à des critères précis dictés par son standard. Mais cette race n’est pas reconnu aux Etats-Unis, ni en Angleterre

Et vous, faites-vous également l’amalgame entre l’Européen et le chat de gouttière ?