Traducteur

> La pilule contraceptive pour chatte, c’est le MAL !

La pilule pour chatte est une méthode de contraception qui a été (trop) longtemps utilisée dans les ères lointaines et sombres de la médecine vétérinaire ancestrale… C’est encore bien trop souvent utilisé à l’heure actuelle et c’est désolant car les effets secondaires néfastes sont fréquents voire quasi systématiques.

La pilule pour chatte est donc un tout petit comprimé de progestagènes, qu’il faut donner (selon les indications de la firme pharmaceutiques) tous les 15 jours ou tous les 7 jours, en respectant méticuleusement ce délai, et aussi longtemps que l’on désire prévenir les chaleurs.








Les raisons qui poussent les gens à faire prendre la pilule à leur chatte sont que, de un, il s’agit d’une stérilisation temporaire (donc si un jour ils ont envie de se retrouver à la tête d’une famille nombreuse de chatons et de galérer pour les placer, théoriquement, voui voui, c’est possible), et deuxièmement c’est parce que cette pilule prévient voire même stoppe les chaleurs débutante d’une chatte.

Houlalaaa, grave erreur, mes amis!

Où est le problème?

Le problème c’est qu’une chatte n’est pas comme une femme, que son cycle hormonal n’est pas du tout le même. Dans sa fréquence, son mode de régulation, …

Bref, une femme qui prend la pilule, ok (quoique même chez nous, c’est controversé), une chatte : NAN ! Personnellement, j’ai déjà du mal à me rappeler de prendre ma pilule tous les matins, alors je me vois mal penser à filer sa pilule à mon chat tous les 7 ou tous les 15 jours. Parce que si vous zappez un jour, paf ! ça ne loupe pas chez la chatte : retour des chaleurs en fanfare ! En plus, c’est moyennement efficace. Combien de cas ais je entendu de chattes qui ont toujours leurs chaleurs et qui du coup se retrouvaient gestantes sous pilule alors que les gens respectaient scrupuleusement les fréquences d’administration ?







En plus de ce "petit" détail, qui peut sembler un banal , les progestagènes contenus dans la pilule induisent des hyperplasies glandulo kystiques de l’utérus avec gros, gros, GROS risque de développer une métrite (= pyomètre = présence de pus dans l’utérus). De plus, les chattes sous progestagènes oraux développent également des hyperplasies des glandes mammaires, et sont donc sujettes aux tumeurs mammaires.

La pilule contraceptive prédispose également au diabète et bousille généralement totalement le cycle reproducteur des chattes, ce qui risque fort bien de les rendre totalement infertiles ultérieurement.



"Comment fait on alors?", me direz vous. Mais je vais vous répondre!

Pour une chatte de reproduction : on la garde entière, on ne la stérilise pas et on subit en gardant son calme ses sauts d’humeurs et ses miaulements intempestifs lors de ses chaleurs (voire éventuellement on lui fait mettre un implant mais je l’écris en tout petit pour ne pas trop attirer l’attention dessus et j’en parlerai ultérieurement).

Et pour les autres, TOUTES les autres, on prend rendez vous chez son vétérinaire chéri, et on les fait stériliser dès l’âge de 6 mois ! On dépose sa chatte un matin, on la récupère le soir, on retire les fils 10 jours plus tard et fini! a plus de problème! risque de tumeurs mammaires et d’infection utérine réduit à néant! Elle est pas belle, la vie?



Et sinon, oui, j’entends les petits perturbateurs, là, dans le fond : "et les injections contraceptives???".

Effectivement, il existe des injections, à réaliser tous les 4 à 6 mois chez son vétérinaire, qui arrêtent les chaleurs. Eh bien pour moi, c’est non.


Voilà, alors, qui utilise la pilule contraceptive pour sa chatte ? Levez le doigt n’ayez pas honte, je suis certaine que c’est uniquement par manque d’information. Mais maintenant que vous savez, vous arrêtez cette saloperie illico, d’accord ?

Merci pour Minette !